21 décembre 2011

Avortement : Comment

Quand on est croyante, peu importe en quoi, et qu'on manque de connaissances et / ou de certitudes, l'avortement pose des tas de questions essentielles quoique pas franchement quotidiennes. Pour ma part, dans l'immédiateté me sont venues des interrogations relatives au "comment" de la chose, à savoir =

- Par quels processus l'âme s'incarne-t-elle?

- À partir de quand est-elle incarnée?

- Quelle composante de l'âme s'incarne à quel moment du développement embryonnaire?

- Si, comme le pensent les Aborigènes (et moi, à leur suite), un Esprit ancien s'incarne dans le corps d'un humain en connaissant de lui tous ses antécédents de milieu et d'hérédité, alors puis-je dire qu'il était au courant de ma situation, et donc de la forte probabilité que j'avais de choisir l'avortement?

Depuis quelque temps déjà, cette part de la philosophie aborigène me touche car elle met fin en moi à toute légitimation du suicide - vaste programme quand on a été concernée pendant une dizaine d'années. Ainsi, pourquoi vouloir mourir quand une part de moi, et non la moindre, connaissait les bases du merdier dans lequel j'allais évoluer, souhaitait ce défi, cette expérimentation d'émotions extrêmes? Quand le suicide serait non seulement une blessure aux autres, un échec personnel sur cette terre (ce dont j'aurais tendance à me foutre, plutôt); mais aussi, plus grave, un échec en tant qu'individu sacré, réceptacle d'un Esprit?

- Est-ce que la vie en soi est sacrée? Est-ce que le karma de la mère qui avorte  en pâtit?

Alors, je pense que la vie en soi est sacrée, mais la mort n'est pas forcément un manque de respect, une atteinte à cette vie, au sens plus large que celui de la stricte physiologie. Mon karma en a sûrement souffert, un peu. Mais dans la mesure où cet acte relevait de l'amour, et non de l'égoïsme - j'ai pas avorté pour mon plaisir, sincèrement, mais pour éviter au baby une vie d'abandon, plus ou moins effectif - j'ose imaginer que ça compense. Un peu. Un moindre mal.

- Est-ce que l'âme est sexuée, et l'Esprit? Par quoi se produisent les incarnations sexuelles problmatiques, qui peuvent mzener une personne à être transgenre ou transexuel(le)? Est-ce une erreur dans la logistique divine, une épreuve imposée par Dieu, un choix de l'Esprit ancien que de s'incarner dans un corps auquel l'âme n'est pas accordée sexuellement?

Dans la Kabbale, l'âme est sexuée, cash pistache. Et les complémentaires doivent s'unir, hommes avec femmes donc. Ainsi, homosexualité: wallou. Le lien de cause à effet me paraît dispensable. En revanche, je trouve sympa de supposer que l'âme est sexuée, selon comment on l'intègre dans une pensée.

- Est-ce qu'il y a beaucoup d'âmes? Une infinité, ou un nombre limité? Et la réincarnation du coup?

Dans le judaïsme, chaque être humain est unique, et pour ce que j'en sais, la fin du monde adviendra lorsque toutes les âmes seront nées. Ce qui implique qu'elles existent en nombre limité, et qu'elles ne se réincarnent pas (sauf si on admet: 1) que la fin du monde n'adviendra jamais, ou 2) qu'on peut perdre du temps en on faisant renaître des âmes déjà nées). J'aimerais croire qu'on crée une nouvelle âme, une nouvelle personne spirituelle, à chaque fois qu'on met au monde quelqu'un. J'aimerais croire aussi que l'humanité, si elle se gère bien, pourrait continuer indéfiniment, qu'il n'y a pas de limite eschatologique à nos générations - donc qu'il y aurait une infinité d'âmes. Pour autant, je crois profondément à la réincarnation. Donc, il se pourrait que l'âme ne fût pas ce qui se réincarne, en vérité. Peut-être qu'alors, ce serait l'Esprit déjà mentionné. Il aurait une conscience très vaste, de beaucoup de choses... L'âme, qui peut communiquer dans une certaine mesure avec, ne connaît pas les incarnations précédentes de l'Esprit, mais en aurait de vagues notions...

- Maintenant, ça fait... 2 mois, presque. Et toujours aucune nouvelle de C***, l'embryon avorté. Pourquoi? Combien de temps met-il pour aller au Ciel, et se montrer capable de communication, n'importe comment?

[De retour pour vous souhaiter un beau Yule]

Posté par Brenna à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Avortement : Comment

Nouveau commentaire